Véhicule instrumenté: description détaillée

Véhicule Instrumenté pour l’étude du ComporTement du cOnducteuR: Victor

Le véhicule instrumenté du Lescot, Victor (Véhicule Instrumenté pour l’étude du ComporTement du cOnducteuR) est un des moyens utilisés par les chercheurs pour analyser des comportements de conduite grâce à une mise en situation sur route ouverte.

Le véhicule utilisé, Peugeot 307 à boîte de vitesse manuelle, est un véhicule de taille moyenne dont la prise en main est rapide. Il dispose d’une direction assistée et d’une climatisation. En plus de ses équipements de série, il est doté d’un système de doubles commandes, qui comporte une réplique des trois pédales avec un doublement de commande des clignotants, à disposition du moniteur d’auto-école parfois présent pour des questions de sécurité. L’instrumentation du véhicule a été conçue pour rendre compte de l’activité du conducteur, tout en étant la moins intrusive possible.

Ainsi, différents capteurs ou systèmes, renseignent sur trois éléments clés permettant d’étudier l’activité de conduite : le conducteur, le véhicule et l’environnement en fournissant les données suivantes:

  • activité du conducteur : enfoncement des trois pédales, actions sur, les clignotants, le levier de vitesse, le volant et la manette de commandes des feux. L'utilisation du régulateur de vitesse et du limiteur est enregistrée à partir du réseau multiplexé CAN (Controller Area Network).
  • dynamique du véhicule : vitesse, accélération suivant les 3 axes, vitesse angulaire, distance parcourue mesurée par odomètre, position GPS du véhicule.
  • environnement de conduite: informations sur la position des cibles ou obstacles devant le véhicule, mesurées à l’aide un radar ARS 300, pour un calcul de TTC (Time To Collision). Une caméra  CSF 210, d’une portée de 200 m, collée sur le pare-brise, fournit des données permettant de calculer la position sur la voie et l’indication des panneaux de limitation de vitesse.

En complément à tous ces paramètres, le véhicule est équipé d'un ensemble de caméras miniatures destinées à filmer des scènes particulières : la vue avant, la vue de côté, le visage du conducteur.... Toutes ces données sont synchronisées et enregistrées avec un horodatage, dans un ordinateur.

Grâce à un système de batteries auxiliaires mis en place dans le véhicule, il est possible de :

  • préparer une expérimentation et faire les réglages nécessaires, le moteur étant à l’arrêt.
  • disposer d’une bonne autonomie de fonctionnement.

Un poste de supervision/contrôle, a été réalisé en place arrière, permettant de suivre le bon déroulement des enregistrements au cours de l’expérimentation et permet à l'accompagnateur d'effectuer des marquages de repérage pour l’expérimentation et de synchroniser la vidéo et les données recueillies.

 retour

Vers le haut